Les actifs veulent évoluer en créant leur activité propre

De plus en plus de salariés sont convaincus que leurs talents ne sont pas exploités à sa juste valeur, sur l’animation de projets, la réalisation des activités demandées et sur la partie salariale, qui n’est pas souvent en adéquation avec les ressources professionnelles de ces acteurs. Cette vision est de plus en plus visée par un départ lourd de salariés d’entreprises au sein duquel, ils n’y trouvent pas leur compte. Cette explosion des ruptures de contrat ont un sens réel dans l’évolution des sociétés, qui ne correspondent plus “bonheur” et la reconnaissance que les actifs recherchent. Avec plus de 360.000 ruptures conventionnelles homologuées par l’inspection du travail, cette situation présente un changement radical dans le payage francais du monde salarial. Les possibilités de se lancer à son compte, de lancer des activités en portage salarial ou en auto-entrepreneur sont un premier test et un premier pas pour tester ses compétences, son marché de prospecteur, sa capacité de pouvoir percer sur des projets porteurs, permettant de garantir sur une période longue le développement du chiffre d’affaires. Une fois l’activité testé au travers de ces modes de gestion allégée, les futurs entrepreneurs, vont pouvoir passer à une étape supplémentaire avec la création d’une société, permettant de créer une activité solide et plus encadrée. Diverses étapes vont accompagner par la suite les gérants ou présidents de sociétés.

Se faire appuyer par des professionnels aguerris

L’accompagnement bancaire est une des clés dans le lancement d’activités, dont certaines demandent des investissements lourds en terme d’acquisition de batiments, de machines, de solutions de transport, des développements informatiques. Ces investissements vont demandé à être quantifié par un business plan réalisé par le chef d’entreprise, afin de cadre ses actifs et ses développements. Certaines régions d’implantation des activités ont également un interet réel, notamment des régions comme Rhone Alpes, l’Occitanie ou la Bretagne, dont le dynamisme en terme de création de sociétés est réel. Ces régions, dont le cout immobilier est moindre que sur Paris, donnent de réels intérets, car on y trouve notamment de la main d’oeuvre très qualifié. Ensuite, il est important de structurer son activité en terme fiscal avec l’appui d’un expert comptable à Lyon ou à Montpellier, permettant de gérer sa société, et de l’emmener à une réflexion sur des projets porteurs. Ces projets peuvent etre adossés à des acquisitions d’entreprises, des levées de fonds permettant de monter très rapidement sa rentabilité et son explosion du chiffre d’affaire sur des projets lourds, sans que les banques soient maitre en totalité dans des financements.