L’arrivée des banques digitales (ou néobanque) marque-t-elle la fin des banques en ligne ?

Depuis l’arrivée des banques digitales, ces nouveaux services bancaires pilotables à travers un smartphone, la question se pose de savoir si les banques en ligne ne sont pas déjà dépassées. En effet, avec des fonctionnalités parmi les plus innovantes, les banques digitales convainquent un nombre croissant de français : N26, le leader allemand, a annoncé avoir franchi en quelques mois le cap des 100 000 clients en France !
Mais que valent vraiment ces nouvelles fintech ? Sont-elles capables de remplacer les banques en ligne ?

Comment fonctionne une banque digitale ?

Une banque digitale (que l’on appelle également banque mobile ou néo-banque) est avant tout un compte courant gratuit : vous pouvez y déposer votre argent et l’utiliser comme bon vous semble… comme chez n’importe quelle banque ! Vous disposez également d’une carte bancaire associée.
La véritable innovation réside dans l’application mobile, qui vous permet de gérer le compte et la carte à travers votre smartphone ! Voici quelques exemples de fonctionnalités intéressantes :
– Recevez en temps réel les notifications pour toute nouvelle activité sur votre compte : paiement par carte, retrait, virement…
– Bloquez et débloquez votre carte, modifiez votre code PIN et gérez vos options de sécurité
– Gérez le plafond de vos dépenses
– Effectuez des virements avec un numéro de téléphone… plus besoin d’IBAN !
Enfin, les banques digitales sont généralement gratuites et n’imposent aucune condition de revenus, contrairement à la plupart des banques en ligne. Néanmoins comme pour tout service financier, nous vous recommandons de bien prendre connaissance de la brochure tarifaire avant de souscrire : certains frais peuvent s’appliquer (par exemple lors d’un retrait dans un distributeur étranger).

La banque digitale n’a pas enterré la banque en ligne

La banque digitale offre une nouvelle expérience de la banque du quotidien… mais reste aujourd’hui limitée au compte courant. Elle doit donc être vue comme un complément de la banque en ligne !
En effet, si les banques en lignes n’ont pas d’applications aussi innovantes pour piloter le compte courant, elles proposent néanmoins de nombreux services et produits bancaires indispensables à la bonne gestion de votre épargne : livrets, assurances-vie, accès aux marchés boursiers… tout en pratiquant des tarifs bien plus bas que les banques traditionnelles ! Cette guerre des prix est notamment attisée par l’existence de nombreux sites internet qui détaillent et comparent l’offre des banques en ligne … ce qui pousse les particuliers à choisir la moins chère et la mieux adaptée à leurs besoins !

Les néobanques manquent de notoriété

Depuis leur apparition il y a 8 ans, les banques digitales rencontrent un véritable succès aux Etats-Unis ! En 2016, plus de 150 millions d’américains avaient un compte chez une banque mobile comme “Simple” ou “Moven”.
Les banques digitales sont ensuite apparues en Europe, à commencer par le Royaume-Uni qui recense à ce jour une demi-dizaine d’acteurs, la plus connue étant “Atom Bank”.
En France en revanche, les banques digitales ont mis plus de temps à se faire connaitre, malgré les tentatives d’Axa Banque avec son offre Soon… Mais l’arrivée très médiatisée en décembre 2016 de la banque mobile allemande N26  pourrait bien changer les choses. En septembre 2017, elle affirmait recruter 3 000 nouveaux clients par semaine !